Translate

dimanche 28 mai 2017

La croix de Godenovo

A saint Théodore, la soeur Larissa m'a donné encore des prosphores et m'a pratiquement recrutée pour nettoyer les chandeliers et astiquer les icônes quand j'aurai envie de me dévouer. J'ai vu que l'église de saint Théodore Stralitate datait de 1557. Le tsar Ivan avait 27 ans, sa femme devait encore être de ce monde.
Je suis allée avec Lioudmila vénérer la croix miraculeuse de Godenovo. (https://www.facebook.com/notes/la-russie-vue-par-les-yeux-de-thomas/la-croix-de-godenovo/1326780797362877) Elle est dans une grande église en pleine immense et mystérieuse campagne, les ondulations infinies d'un océan de terre. Les prés sont d’un vert savoureux, étourdissant et plein de gras pissenlits jaunes. A cause du printemps pourri, les feuillages des bouleaux restent tendres et translucides, et les sapins sombres défilent comme des moines austères parmi des fées vaporeuses. Le ciel russe, même lorsque le soleil apparaît, est toujours hanté par de formidables nuages. Il souffle un vent très frais, un peu comme en montagne, un vent pur, franchement glacial le matin ou si le soleil disparaît, mais agréable l’après-midi.
L’église n’a manifestement pas été fermée à l’époque soviétique, elle a gardé ses fresques, malheureusement académiques, et son iconostase. La croix est très impressionnante. Elle viendrait de Byzance, mais elle me paraît typique des sculptures sur bois du nord de la Russie. En tous cas, elle est très ancienne. Et miraculeuse. Je suis allée la prier à genoux, pour le reste de mon existence ici.
Il y a, près de Godenovo, un lac plus petit que celui de Pereslavl, mais très joli, avec des berges encore presque exemptes de construction, et un silence plein de chants d’oiseaux. A Pereslavl, je peux rarement écouter le silence, car les gens mettent leur radio à tue-tête ou utilisent des engins dont le vacarme vrille les oreilles et entortille les nerfs.
Au retour, nous nous sommes arrêtées à la tombe du bienheureux Michenka, le fou en Christ local.
Dans l'église

Arrivée sur l'église

L'église

Le lac


Une touriste m'a d'elle-même proposé de me photographier

La tombe du bienheureux Michenka



4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il vaut mieux m'avoir en photo qu'à table!

      Supprimer
  2. Je remarque ce nuage bizarre :un chemtrail ?Ils y ont droit aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pose la même question et pourtant, c'est interdit par Poutine

      Supprimer